Zoom sur les peelings aux acides de fruits

Salade de fruit Pink Sherbet Photography

Salade de fruit © Pink Sherbet Photography

 

Les beaux jours arrivent et nous avons envie de faire peau neuve, d’avoir un teint frais et une peau de bébé. Un seul remède : le peeling !

Un gommage permet d’éliminer les peaux mortes, d’affiner le grain de la peau, mais le peeling permet d’agir plus en profondeur.

Le peeling consiste à appliquer sur la peau une substance acide afin de provoquer la destruction limitée et contrôlée de l’épiderme. Cette destruction permet la régénération des couches détruites et de stimuler la production des fibres élastiques et du collagène.

Il existe plusieurs types de peelings selon l’épaisseur d’épiderme qui est à régénérer :

  • – Superficiels
  • – Moyens
  • – Profonds

Si vous souhaitez des peelings moyens ou profonds, nous vous conseillons vivement de vous rendre chez un dermatologue.

Pour réaliser un peeling superficiel, on utilise généralement des acides de fruits (AHA). Il s’agit d’acides faibles qui permettent de pénétrer facilement l’épiderme. Les AHA les plus connus sont l’acide lactique et l’acide glycolique.

Bon à savoir : L’acide lactique utilisé dans les peelings aux AHA n’est pas issu du lait mais à partir du sucre de la betterave ou de la myrtille. L’acide glycolique est obtenu à partir d’extrait de canne à sucre, de betterave ou de raisin.

(suite…)

Flyer Atelier page 1

Depuis près de 2 ans, l’Atelier des Litsées Citronnées organise des ateliers notamment sur la région de Beauvais. Au fil des mois nous avons réalisé 15 ateliers.  Nous espérons avoir sensibilisé nos participants à un mode de consommation alternatif, réfléchi et surtout 100% « home made ».

Ces derniers mois nous avons eu l’opportunité d’apparaître dans la presse locale mais également à la télévision !

L’émission 100%Mag nous a contacté en octobre 2014 pour parler des parfums solides, un reportage à voir et à revoir : Les Parfums c’est du solide.

Récemment nous sommes apparues également dans le Courrier Picard :

Courrier Picard du 25 avril 2015 article de Nathalie Varela

Fabriquer ses cosmétiques de Nathalie Varela (Courrier Picard, avril 2015)

 

Article réalisé lors de notre premier atelier ouvert le 08 novembre 2014 :

Des savons à la mode "home made"

Des savons à la mode « home made » (Courrier Picard, novembre 2014)

Baume au beurre de Mangue © E.Cancet

Beurre de mangue ou beurre de Karité ? Quel beurre a le plus de propriétés pour nos petites mains abîmées par l’hiver ?

Lors d’un essai croisé avec Zélie, nous avons testé ces deux beurres, un essai très intéressant que vous pourrez retrouver ici Mangue vs Karité.

Voici les dessous de notre recette :

Ingrédients :

Mode opératoire:

Avant toute opération, nous vous conseillons de lire attentivement l’article « Quelques principes de précautions » . (suite…)

 Cassia et Ceylan cinnamon par Cinnamon Vogue


Cassia et Ceylan cinnamon par Cinnamon Vogue

Plusieurs plantes sont connues de l’aromathérapie pour leurs différents chémotypes. Lors de précédents articles, nous avons abordé les lavandes, les thyms et les eucalyptus, je vous propose de découvrir maintenant les cannelles.

Il existe plus d’une centaine d’espèces de Canneliers mais dans la littérature nous retrouvons tout particulièrement les variétés suivantes :

  • Cannelle de Ceylan (Cinnamomum zeylanicum ou Cinnamomum verum )
  • Cannelle de Chine (Cinnamomum cassia)
  • Cannelier de Ceylan à Eugénol (Cinnamomum verum CT eugénol)

Un peu d’histoire

La cannelle est l’une des plus anciennes épices : on la retrouve dans de très vieux écrits chinois, sanskrits et égyptiens. Elle est utilisée par les deux plus anciennes médecines du monde : la médecine ayurvédique d’Inde et la médecine Traditionnelle Chinoise. On la retrouve dans des textes fondamentaux comme la Bible ou encore de la Torah. Ces textes mentionnent l’utilisation de la Cannelle dans des produits saints comme l’Huile Sainte de la bible ou encore les produits d’embaumement des momies.

L’origine de son nom latin est « canna » signifiant « roseau, tuyau »  à cause de la forme que prennent les bâtons d’écorce de cannelle en séchant.

Bon à savoir : un nom vernaculaire est le nom usuel utilisé dans le pays d’origine de la plante ou l’animal. Il s’oppose au nom botanique utilisé à travers le monde.

(suite…)

Savon "Mon Stendhal, Le Rouge et le Noir" © Nessie

Savon « Mon Stendhal, Le Rouge et le Noir » © Nessie

Les années passant, je me suis arrêtée sur une base de savon toujours plus ou moins identique qui allie douceur, hydratation et économie.

C’est ensuite avec les ajouts, les odeurs et les couleurs que je joue pour obtenir des savons artisanaux uniques. Et là place à l’imagination !

En ce moment je relis avec plaisir des classiques de littérature et j’ai eu envie d’un savon « littéraire ». C’est l’écrivain Stendhal qui a fait mouche. A son époque, il a fait polémique avec ses livres « Le rouge et le noir » et  « La Chartreuse de Parme« . Mais finalement il fait maintenant parti de nos classiques littéraires !

La prochaine fois je tente le « Comte de Monte-Christo« … reste à trouver quelle matière première me rappellera ce livre.

Type de peau : Tout type de peau

Niveau : Confirmé

Temps de conservation : Sans aucun délai de conservation, un savon gagne en douceur avec le temps

(suite…)

Baume anti-verrues © Nessie

Baume anti-verrues © Nessie

Malheureusement après un été à la piscine, ma fille a eu une verrue plantaire. Ces verrues, localisées sur les points d’appuis du pied, peuvent être banales et disparaitre toutes seules, mais elles peuvent aussi être douloureuses et gâcher la vie de la maisonnée.

Les verrues sont contagieuses, il s’agit d’un virus (du type papillomavirus) qui peut contaminer les autres membres de la famille mais également l’autre pied de la personne infectée. Généralement les enfants sont les plus touchés mais également les personnes qui transpirent excessivement des pieds.

Les symptômes

  •  Une (ou plusieurs) petite excroissance de peau qui apparait sur la plante du pied ;
  • Des petits points noirs au centre de l’excroissance : il est commun de lire que ces points noirs sont les « racines » de la verrue, cependant il s’agit de petits vaisseaux sanguins ;
  • Des démangeaisons : ce n’est pas systématique mais l’on peut avoir des démangeaisons autour de la verrue (ne surtout pas gratter) ;
  • Une douleur : lorsque la verrue est située sur une zone d’appui, le poids du corps provoque une pression douloureuse sur la verrue.

Bon à savoir : Les verrues plantaires peuvent parfois être confondues avec des cors ou des durillons. Cependant, ces derniers n’ont pas les fameux points noirs présents sur les verrues. Pour être certains d’appliquer le bon traitement, n’hésitez à consulter un médecin, un pédicure ou un dermatologue, qui pourra poser le bon diagnostic.

Dans cet article, je vous propose une synergie d’huiles essentielles diluée dans un baume cireux. Les huiles essentielles permettent de lutter efficacement contre les petits maux du quotidien, une solution rapide, efficace et naturelle. J’insiste cependant sur un point essentiel, il faut toujours veiller à bien lire les indications et surtout les contre-indications de chaque huile essentielle présente dans la synergie.

(suite…)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 347 autres abonnés