Vous vous réjouissez à l’idée de faire votre tout premier savon, une recette en tête et l’envie de laisser libre court à votre création… Mais avant de vous lancer et de découvrir un monde merveilleux aux variations infinies, il est impératif de passer par la case départ. Afin que votre première expérience en savonnerie soit inoubliable et pour que tout se passe bien nous allons aborder dans cet article les préalables incontournables que sont la sécurité et le matériel nécessaire.

Les précautions d’emploi

Pour la fabrication de votre savon, vous allez utiliser de l’hydroxyde de sodium (ou soude caustique ) et la manipulation de matières premières corrosives  doit se faire avec prudence car elles peuvent entraîner de graves brûlures. Qu’elle soit pure ou diluée, la soude doit être maniée avec d’extrêmes précautions, ne négligez pas les points suivants et surtout veillez à respecter ces règles à chaque fois.

Soude en perle et soude diluée - Matériel de protection

  • Les précautions passent tout d’abord par l’emploi d’un matériel protecteur :
  • Tablier, blouse ou vieille chemise
  • Gants résistants (de vaisselle)
  • Lunettes de sécurité
  • Se couvrir les bras et les jambes, avoir des chaussures fermées
  • Être dans une pièce bien ventilée, voire à l’extérieur si possible ou portez un masque afin de ne pas respirer les émanations produites lors de la dissolution de la soude dans le liquide.

Important : En cas de projections, rincez-vous immédiatement et abondamment avec de l’eau. Si ce sont vos yeux qui sont atteints, rincez-vous à grande eau pendant au moins 20 minutes et consultez un médecin. En cas de grosse projection, n’hésitez pas à consulter un médecin en urgence.

Les bonnes conditions

Deux règles sont également importantes pour vous lancer dans la savonnerie sereinement :

  • - Être au calme : éloigner les enfants (la soude, nous le rappelons, doit absolument être tenue à l’écart de portée des enfants), les animaux de compagnie et toute personne susceptible de vous déranger.  Préparer tranquillement vos matières premières, ustensiles et votre recette, profitez-en pour débrancher le téléphone.
  • - Avoir du temps : vous avez décidé de savonner cet après-midi ? Eh bien vous vous accorderez le temps nécessaire, prévoyez large. Si votre emploi du temps est chargé et que vous devez caser la savonnerie entre deux courses c’est  prendre le risque d’être distrait, stressé et commettre des erreurs qui pourront être dangereuses.

Savonner c’est aussi prendre un moment pour soi alors profitez en pour vous isoler et vous consacrer en toute quiétude à votre création.

Le matériel nécessaire

A présent nous allons aborder, de façon assez large, le matériel dont vous aurez besoin pour réaliser votre savon. La plupart des ustensiles se trouvent déjà dans votre cuisine mais certains devront être désormais consacrés exclusivement à la savonnerie, pour le reste votre supermarché devrait pouvoir vous fournir.

Bon à savoir : Vous trouverez votre soude (en perle ou en solution diluée) dans votre magasin de bricolage.

  • Tout le matériel de protection cité ci-dessus

    Exemple de matériels destinés à la savonnerie

  • Une casserole
  • Deux récipients avec bec verseur
  • Un pichet résistant à la chaleur
  • Un mixeur plongeant
  • Une balance de précision au gramme prêt
  • Un thermomètre
  • Des spatules / maryses, en plastiques ou en silicone souple
  • Un fouet en inox ou silicone
  • Cuillers doseuses
  • Journaux pour protéger votre plan de travail
  • Torchons
  • Film alimentaire pour couvrir vos savons
  • Vos moules à savons (en bois, silicone, de récupération comme briques alimentaires, moules individuels en plastique…)
  • Du papier sulfurisé si vous devez chemiser votre moule
  • Soude en perle ou en solution prête à l’emploi
  • Attentionne pas confondre avec les cristaux de soude !
  • Vos huiles végétales et beurres
  • Vos additifs : colorants, exfoliants, huiles essentielles, fragrances…
  • Un couteau ou fil pour couper votre savon

Important : N’utilisez jamais de matériel en aluminium, en bois ou en fer car la soude caustique corrode ces matériaux. Préférez l’inox, l’émaillé, le verre, le plastique résistant à la chaleur ou encore le silicone, qui supportent très bien le contact avec la soude.

Vous êtes maintenant équipé et avez les règles de sécurité en main, ne reste plus qu’à décider du grand jour et enfin vous lancer. Dans un prochain article nous aborderons la fabrication d’un savon à froid étape par étape et en images.

About these ads