Crème Bonne Mine à la carotte et Katafray © Nessie

L’automne est là, la pluie et les nuages vont bientôt remplacer le soleil de nos vacances.

Envie d’un peu de soleil ? Ne nous contentons pas d’un teint pâle voir blafard et utilisons la nature qui nous offre bien mieux que les U.V des cabines.

Je vous propose une crème de jour à effet « bonne mine » pour illuminer le gris des journées d’automne.

Type de peau : tout type de peaux dont celles à tendance couperosée ou acnéique.

Niveau : confirmé

Temps de conservation : environ 3 mois dans un récipient hermétique

  • Balance de précision
  • Spatule
  • Fouet ou mini-mixeur
  • Bain-marie
  • Récipients de pesée
  • Pot hermétique
  • Maryse

Ingrédients 

Phase huileuse :

Phase aqueuse :

Additifs :

Bon à savoir : Il y a quelques temps nous avons fait un essai croisé sur les émulsifiants Olivem 1000 et Olivem 900, je vous laisse découvrir nos conclusions en parcourant notre article Olivem 1000 vs Olivem 900.

Mode opératoire

Je vous recommande vivement de lire notre article sur Les principes de précautions avant de commencer votre fabrication et de suivre notre pas à pas sur les émulsions à chaud.

Lorsque c’est pour mon usage personnel, je n’utilise pas de conservateur, il est alors très important de respecter les règles d’hygiène et d’opter pour un récipient hermétique afin de préserver la crème des possibles contaminations.

Bon à savoir : Attention à ne pas confondre le DHA que nous utilisons, avec de l’acide docosahexaénoïque, acide gras qui est également nommé DHA.

L’info en plus : le DHA, dihydroxyacétone, est un actif  autobronzant d’origine 100% végétale. Il s’agit d’un sucre dérivé du glycérol et obtenu par biotechnologie : fermentation contrôlée des sucres présent notamment dans le maïs, la canne à sucre ou encore la betterave.

Le DHA agit avec les kératines de la couche cornée de la peau dans une réaction d’oxydoréduction* qui donne un effet hâlé à la peau.  Ce bronzage artificiel ne crée pas de production de mélanine et ne permet donc pas de protéger des rayons UV du soleil.

A ce jour, aucun effet secondaire gênant n’est connu à l’application cutanée du DHA.

Sources :

- Traité EMC : cosmétologie et dermatologie esthétique. Jean Revuz associé à un comité scientifique et des auteurs experts des domaines traités, Ed. Elsevier-Masson 2009

- http://fr.wikipedia.org

Le choix des ingrédients

  • Macérât d’Urucum : favorise la pigmentation et antioxydant naturel.
  • Macérât de Carotte : antioxydant naturel et assouplissant, il favorise également la pigmentation.
  • Substitut de lanoline : adoucit et assouplit la peau tout en préservant le film hydrolipidique.
  • Hydrolat d’Hélichryse italienne : anti-inflammatoire, cicatrisant et astringent*.
  • Aloé Véra : hydratant, astringent* et anti-inflammatoire.
  • Huile essentielle de Katafray (Cedrelopsis grevei) : tonique et anti-inflammatoire. Conseillée pour les peaux couperosées, acnéiques et/ou matures.
  • Huile essentielle de Carotte (Daucus carota) : tonique, cicatrisante et  désclérosante*. Conseillée entre autre pour les peaux couperosées, acnéiques et/ou matures.
  • DHA : produit autobronzant pour apporter un teint légèrement hâlé à effet bonne mine.

Application

Le visage prend un effet hâlé à peu près 2h après application, la tenue de cette pigmentation dépend de plusieurs paramètres dont le pH de la peau, la concentration en DHA mais surtout de la fréquence d’application. Il est donc conseillé d’appliquer cette crème quotidiennement.

Le matin après avoir nettoyé votre visage, appliquez une petite noisette sur le visage et le cou puis massez jusqu’à pénétration en évitant le contour des yeux.

Penser à vous laver les mains après votre soin pour ne pas avoir les paumes de mains d’une jolie couleur orangé !

Gardez l’œil sur :

- Les huiles végétales pour le visage

- Quels hydrolats pour quel type de peau ?

- Les huiles essentielles selon notre peau

* : Les mots suivis d’une astérisque sont définis dans notre lexique.