J’ai découvert l’Andalousie ce printemps, et cette superbe région de l’Espagne m’a inspiré ce savon. Très attachée à la nature et la flore des lieux que je rencontre j’ai été marquée par trois arbres très présents, l’incontournable olivier mais aussi l’amandier et je me suis enivrée de l’odeur des orangers.

Savon l’Andalou © E. Cancet

L’idée d’associer ces trois matières premières dans un savon est rapidement née, c’était aussi l’occasion de me lancer dans une première : un 100% huile d’olive aussi appelé savon de Castille. J’ai donc utilisé uniquement l’huile d’olive, j’ai dilué la soude dans du lait d’amande et j’ai parfumé la pâte à l’huile essentielle d’orange.

Type de peau : tout type de peau

Niveau : confirmé

Temps de conservation : sans aucun délai de conservation, un savon gagne en douceur avec le temps

Matériel

Afin de connaître le matériel dont vous aurez besoin pour savonner et vous protéger de la soude caustique, je vous recommande la lecture de l’article Pour bien commencer : sécurité et matériel.

Recette

  • Soude en perle : selon vos calculs, diluée dans du lait d’amande
  • surgraissage* par réduction de soude : 8%

A la trace* :

  • Huile essentielle d’orange douce (Citrus sinensis) : 3%

Bon à savoir : Pensez à congeler le lait nécessaire afin qu’il ne brûle pas une fois en contact avec la soude. N’hésitez pas à consulter notre article sur les techniques de dilution des liquides : Technique de dilution de la soude.

Processus

Je vous invite à parcourir les articles concernant la saponification :

L’andalou à l’huile d’olive et lait d’amande © E. Cancet

Le choix des ingrédients

  • Huile végétale d’Olive vierge : nourrissante, assouplissante, cicatrisante, apaisante
  • Lait d’amande : nourrissant, hydratant, assouplissant, émollient, apaisant

Bon à savoir : Les savons composés à 100% d’huile d’olive sont parfois redoutés pour le temps qu’ils mettent à « tracer ». Afin que votre mixeur plongeant ne rende pas l’âme, alternez avec le fouet manuel et gardez patience.

Il est à noter que pour ce savon la trace est apparue au bout de 10 minutes environ, ce qui m’a semblé peu de temps. Peut-être que le lait d’amande a favorisé le processus, il faudrait pour vérifier, recommencer la formule en remplaçant le lait par de l’eau.

Mon avis : Le savon est actuellement en cure. Il a été démoulé, coupé et tamponné au bout de 70h et c’est une des rares fois où le délais était très bien.

Articles autour du sujet

- Faire son savon maison

- Questions épineuses sur la saponification

- Parfumer nos savons

- Les colorants en saponification

* : Les mots suivis d’une astérisque sont définis dans notre lexique.

About these ads