L’Aromathérapie

By Michel VERON [CC-BY-2.5 (www.creativecommons.org/licenses/by/2.5)], via Wikimedia Commons

Alambic

L’aromathérapie est une méthode thérapeutique dérivée de la phytothérapie. Il s’agit d’une médecine douce qui utilise des plantes aromatiques sous forme d’huile essentielle.

Les origines de cette thérapeutique

La majorité de notre savoir actuel repose sur les traditions de l’Orient comme la Chine, l’Inde, l’Égypte, le Tibet… Ils utilisaient les essences de ces plantes surtout en inhalation ou en application externe. Cependant depuis quelques années les recherches et expérimentations se multiplient et nous permettent de découvrir de nouvelles indications thérapeutiques de certaines huiles essentielles.

Une huile essentielle résulte d’une distillation à la vapeur d’eau d’une essence végétale (sécrétions naturelles des plantes aromatiques). Sa qualité thérapeutique dépend de la qualité de la distillation. La dénomination « huile essentielle à usage thérapeutique » est EXCLUSIVEMENT réservéeà la distillation longue par entraînement à la vapeur d’eau (hydrodistillation).

La distillation

Cette méthode de fabrication, l’hydrodistillation, consiste à entraîner les molécules aromatiques volatiles des plantes par la vapeur d’eau dans un alambic :

Système d’extraction des huiles essentielles

1/ De l’eau est portée à ébullition, dans un alambic.  La vapeur qui se dégage de cette ébullition, traverse les plantes (fraîches ou sèches) et se condense ensuite dans le serpentin du refroidisseur. Nous obtenons alors un mélange composé d’huile essentielle et d’hydrolat.

2/L’eau et l’huile n’étant pas solubles, les deux phases se séparent naturellement par décantation. L’huile essentielle, en générale plus légère que l’eau florale, reste à la surface et permet une séparation relativement facile.

Par un même procédé nous obtenons donc deux produits de qualité, les huiles essentielles et les hydrolats.

Les différentes utilisations

L’application des huiles essentielles peut se faire de différentes façons :

– par inhalation : elles entrent dans l’organisme par l’intermédiaire du système respiratoire ;

– par absorption : elles pénètrent par le système digestif ;

– par application : elles rentrent par les pores de la peau et se diffusent dans le système sanguin.

Attention, l’aromathérapie est nommée médecine douce, cependant il s’agit plus justement de médecine alternative. Il faut être très prudent avec l’utilisation des huiles essentielles, ces substances sont extrêmement concentrées et peuvent être très dangereuses.

Lorsqu’on les utilise, il est impératif d’utiliser la nomenclature botanique des plantes. Certaines confusions pouvant se révéler fort dangereuses. Dans son Traité pratique de Phytothérapie (Ed. Grancher) le Dr MOREL cite l’exemple du Thuya occidentalis dont l’appellation commune au Canada est le « Cèdre du Canada« . Malheureusement l’appellation prêtait à confusion et les conséquences ont été dramatiques puisque cela a causé le décès d’un enfant. Cette HE  « Cèdre du Canada » a ensuite été retirée du marché.

Cet exemple concret, permet de mettre en avant l’importance de l’appellation des huiles essentielles. Avant toute utilisation, vérifier le chémotype de l’huile essentielle. Cela vous permettra de connaître les propriétés ainsi que les contre-indications de ladite huile essentielle.

Quelques propriétés des huiles essentielles en thérapeutique :

– Propriétés anti-infectieuses : antibactérienne, antifongique, antivirale, antiparasitaire, insecticide.

– Propriétés anti-inflammatoires.

– Propriétés neurotropes : anxiolytique, hypnotique, antidépressive, antalgique, analgésique, antispasmodique.

– Propriétés dermatologique : cicatrisante, hémostatique, hyperémiante.

Cette liste n’est pas exhaustive, il s’agit de quelques exemples qui donnent une idée des différentes mesures thérapeutiques que l’on peut couvrir avec les huiles essentielles.

Se documenter

Nous vous recommandons avant toute utilisation de lire les articles suivant :

Précaution d’emploi pour les femmes enceintes et allaitantes

Pourquoi ne pas brûler les huiles essentielles

Précaution d’emploi pour les enfants

Les huiles essentielles et leurs dénominations : Correspondance Latin/Francais

Les huiles essentielles et leurs dénominations : Correspondance Francais/Latin

Les huiles essentielles et leurs effets indésirables

Sur nos pages, nous nous attarderons sur les huiles essentielles qui rentrent dans la composition de nos recettes ou bien des huiles essentielles qui ont des propriétés cosmétiques intéressantes.

Cette rubrique répertorie les Cartes d’Identités de ces  huiles essentielles, nous prenons le temps de croiser nos sources et de nous documenter au maximum.

Bonne lecture.

Sources :

Guide de la phytothérapie des Dr GRUNWALD et JANICLE Ed. Marabout 2006
Petit Larousse des Plantes médicinales Ed. Larousse 2009
Traité pratique de Phytothérapie Dr MOREL Ed. Grancher 2008

Publicités