Beurre de Karité (Butyrospermum Parkii)

Karité By Luluworks via Wikimedia Commons
Karité

Carte d’Identité du Beurre de Karité

Nom commun : Beurre de karité, Arbre à beurre

Nom botanique : Butyrospermum Parkii

Origine :  le karité ne pousse que dans le climat sahélien qui contient deux saisons, la période sèche et la période pluvieuse. C’est en Afrique centrale que l’on retrouve les racines du karité.

Partie de la plante utilisée : C’est avec la coque contenant une graine renfermée par le fruit que le beurre de karité est fabriqué.

Constituants principaux :

Vitamines :

  • vitamine A
  • vitamine D
  • vitamine E
  • vitamine F

Ces vitamines ont une action anti-oxydante et agissent sur les cellules de la peau (voir les propriétés sur la peau du beurre de karité).

Principaux esters résineux :

  • Alpha et beta amyrine :  protection de la peau
  • Parkéol : cicatrisation de la peau
  • Lupéol : désinfectant
  • Butyruspermol : réparation des brûlures du soleil
  • Alpha spinastérol : stimulation des cellules de la peau
  • Delta stigmastérol : régénération de la peau
  • Karitène C32H56 : composants du latex qui favorise la protection de la peau

Ces esters ont des actions cicatrisantes et réparatrices de la peau.

Principaux acides gras :

  • Acide palmitique
  • Acide stéarique
  • Acide oléique
  • Acide linoléique
  • Acide linolénique
  • Acide arachidique
  • Acide gadoléique

Propriétés physique :

La plupart des qualités physiques dépendent de la qualité et de l’extraction du beurre.

  • Aspect : solide ou mou à température ambiante
  • Couleur : blanc crème à jaune pâle
  • Odeur : très légère pour du rafiné à présente pour du karité brut
  • Toucher : gras et granuleux
  • Point de fusion : 37°C
  • Densité : 0.910
  • Indice de saponification : 160-200

Conditions de conservation : A conserver au sec, à l’abri de la chaleur et de la lumière.

Propriétés :

  • Protège contre les rayons du soleil (présence de karitène, de Vitamine A et des alcools terpéniques qui absorbent une partie des rayons UV et renforcent l’activité des filtres solaires)
  • Anti-inflammatoire, il apaise et calme les irritations (phytostérols, alpha et beta amyrine).
  • Prévention contre les allergies au soleil (latex)
  • Cicatrisant  (phytostérols)
  • Hydrate et nourrit la peau
  • Régénérant cutané, il revitalise les tissus et redonne son élasticité à la peau
  • Prolongateur de bronzage

Indications :

  • Comme ingrédient actif de surgraissage pour la confection de savons « surgras »
  • Revitalisant pour les cheveux
  • Redonne tonus et élasticité à la peau
  • Grande protection de la peau contre les climats extrêmes : absorption des rayons UV
  • Prévention contre les allergies au soleil
  • Cicatrisant et désinfectant de la peau
  • Nutrition de la peau et des cheveux
  • Régénérant cutané, revitalisant tissulaire

Utilisations :

  • Soins des lèvres et des mains
  • Baumes de massage
  • Soin protecteur et nutritif de toutes les peaux : visage, lèvres, coudes, mains, pieds,…
  • Soin protecteur et embellisseur des cheveux : cheveux secs, cassants, fourches, cheveux crépus, cheveux mous, ternes
  • Soin avant et après soleil peau et cheveux, protecteur et régénérant
  • Soin satinant pour le corps après le bain ou la douche
  • Soin apaisant et cicatrisant après rasage ou après épilation
  • Prévention et soin des vergetures et des effets du vieillissement sur la peau
  • Soin avant et après le sport : échauffe les muscles, calme les contractures et améliore le drainage et l’élimination des toxines

Contre indications :

Aucune connue à ce jour sauf en cas allergie

Idées de recettes :

Anecdotes :

Différentes étapes de transformation du beurre de Karité © raynouardsandra

Le karité est un arbre naturel (qui pousse de façon spontané) qui fait environ 10 à 15 m de haut et qui peut produire jusqu’à 20 Kg de fruits frais. Son fruit est charnu et ressemble à un petit avocat sucré.

Une fois le fruit mangé, les Africains ont depuis toujours utilisé les coques de karité de différentes manières : pour allumer les lampes, pour cuire les gâteaux et les beignets, pour enduire le corps, son utilisation une fois mélangée avec une terre qui se trouve dans cette région servait aussi à crépir les maisons comme on le fait en d’autres endroits avec la chaux.

Auparavant, le beurre de karité était utilisé à des fins alimentaires afin de remplacer le beurre de cacao, les laboratoires procédaient à une extraction chimique de la coque par de l’hexane pour obtenir le plus de corps gras possible.

Mais depuis que les talents cosmétiques du  karité ont  fait le tour du monde, ce type d’extraction chimique, qui altère les qualités du karité, a été remplacé par une extraction mécanique : il s’agit de presser la coque afin d’obtenir le plus de beurre possible. Un beurre de karité pur et sans solvant est alors obtenu mais dans une quantité moindre, son prix est donc plus élevé !

Sources :

http://www.aroma-zone.com
http://www.clicmali.org
http://fr.ekopedia.org
http://fr.wikipedia.org
http://www.beurre-de-karite.net

Advertisements