Epinette Noire (Picea Mariana)

Carte d’identité de l’Épinette Noire

Picéa Mariana © Arthur Chapman

Nom commun : Épinette Noire

Dénomination latine : Picea Mariana

Autres noms : Épicéa Noir, Sapinette Noir, Black  Spruce

Famille botanique : Abiétacée (ou Pinacéae)

Origine : conifères très répandus dans les forêts canadiennes, nord des États-Unis et Alaska. L’Épinette noire est très adaptée pour les milieux extrêmes et pousse aussi bien sur des sols secs, acides et sablonneux que sur des sols de tourbes humides.

Description : arbuste buissonnant et tassé qui peut mesurer jusqu’à 20 mètres de haut. Il possède des branches avec des rameaux rugueux et une écorce écailleuse. Sa pomme de pin est petite et de couleur pourpre virant au brun lorsqu’elle arrive à maturité.

Constituants principaux

  • Monoterpènes : 50-55%
  • Monoterpénols : 2.5%
  • Esters terpéniques : 30-37%
  • Sesquiterpènes : 2.5%

Propriétés

  • Tonique général, neurotonique
  • Anti-inflammatoire
  • Anti-fongique
  • Anti-bactérienne
  • Antispasmodique
  • Antiseptique aérienne
  • Antitussive, expectorante
  • Effet cortison-like*
  • Effet hormon-like*

Indications

  • Thérapeutiques
  • Fatigue, asthénie profonde, épuisement, coup de pompe, immunodépression
  • Bronchite, rhume, sinusite
  • Rhumatismes musculaires
  • Parasitoses cutanées et intestinales (candidas, lamblias, ankylostomes)
  • Hyperthyroïdie
  • Traitement du syndrome du canal carpien, des micro-traumatismes répétés, des jointures douloureuses
  • Cosmétiques :
  • Acné, psoriasis et eczéma sec
  • Peaux stressées*, irritées, enflammées
  • Pieds échauffés
  • Énergétiques et psycho-émotionnelles :
  • Rétabli l’énergie vitale, le Chi
  • Positivante

Utilisations

  • Huile essentielle : massage, diffusion… toujours diluée dans un support
  • Hydrolat* : infusion pour le bain, point acupuncture

Propositions de synergies

  • Huile essentielle :
      • – Tonique : Épinette Noire (Picea Mariana) + Sarriette (Satureja montana),
      • – Oxygénant et purifiant :  Épinette Noire (Picea Mariana) + Citron (Citrus Limon), Pamplemousse (Citrus paradisii), ou Eucalyptus radiata
      • – Calme et relaxation : Épinette Noire (Picea Mariana) + Lavande Vraie (Lavandula angustifolia) ou Marjolaine (Origanum majorana)
  • Hydrolat* :
      • En cataplasme contre les douleurs et inflammations : Épinette Noire (Picea Mariana) + Pin sylvestre (Pinus sylvestris)
      • – En application locale pour l’effet tenseur : Épinette Noire (Picea Mariana) + Menthe Poivrée (Mentha x piperita)
      • – Tonique général au changement de saison :  30ml dilués dans 1,5 litres d’eau à boire dans la journée. Combiné à un massage à l’huile essentielle d’Épinette noire (Picea Mariana) sur la zone des glandes surrénales et des reins (bas du dos)

Idées de recettes

Tonique Vivifiant pour le visage

Crème de jour Coup d’Eclat

Contre-indications et précautions d’emploi

Attention, il s’agit d’une huile essentielle hormon-like à doser avec précaution : déconseillée lors des trois premiers mois de grossesse.

Il existe une controverse sur l’effet hormon-like de l‘hydrolat d’Épinette noire. Il a été prouvé que l’huile essentielle possédait cette propriété (hormon-like), cependant il n’y a pas eu de recherche effectuée au sujet de l’hydrolat. On ne saurait donc lui accorder cette vertu, à chacun de faire sa propre expérience. Attention, le principe de précaution prévaut toujours, par conséquent l’hydrolat d’Épinette noire serait également à éviter lors des trois premiers mois de grossesse.

Anecdotes

Les peuples autochtones canadiens utilisent l’Épinette noire pour un usage médicinal très varié. Certains s’en servent comme anti-diarrhéique ou contre les maux de gorges en faisant une décoction à partir des cônes (pomme de pin). On peut également préparer des baumes à partir de la résine pour soigner les brûlures ou encore mâcher les cônes contre le mal de dent.

Au Canada essentiellement, l’Épinette noire est utilisée pour la fabrication de pâte à papier et parfois comme bois de charpente car il est léger et résistant.Son huile essentielle est extraite en sous-produit lié à ce type d’utilisation.

Sources

Pour une cosmétique intelligente, D.Baudoux, Ed.Amyris 2010

L’aromathérapie exactement, P. Franchomme, R. Jallois et D. Pénoël, Ed. Roger Jollois 2001

Les Huiles Essentielles ça marche, D. Festy, Ed. Leduc 2009

Les Huiles Essentielles pour votre santé, G. Roulier, Ed. Dangles 1990

http://www.aromalves.com

* Les mots suivis d’une astérisque sont définis dans notre lexique

Publicités