Les familles Biochimiques : Les monoterpènes et sesquiterpènes

La phytothérapie et surtout l’aromathérapie sont composées de molécules biochimiques actives telles que les terpènes, les phénols, les cétones… Dans nos cartes d’identités nous évoquons ces molécules dans la partie des constituants des plantes et/ou actifs. Cependant ce sont souvent des noms un peu barbares qui ne vous parlent pas beaucoup.

Dans une série d’articles, je vous propose de lever un peu le voile sur ces actifs en commençant par les terpènes, les molécules les plus répandues dans les huiles essentielles.

Les Monoterpènes ↔ Terpènes

Type de structure d’un monoterpène : Limonène

Dans le monde végétal, les terpènes sont connus comme principe odorant des végétaux. Leurs odeurs délicates sont dues à la volatilité de ces molécules. Outre cette propriété odorante, les terpènes sont les molécules les plus répandues et connues dans les huiles essentielles pour leurs nombreuses propriétés thérapeutiques.

Selon le nombre de carbones les terpènes sont classés en

  • – monoterpènes à 10 carbones,
  • – sesquiterpènes à 15 carbones,
  • – diterpènes à 20 carbones, tétra etc.

Leurs différentes propriétés

Propriétés thérapeutiques
  • Décongestionnant respiratoire
  • Lymphotonique*
  • Antiseptique atmosphérique
  • Cortison-like*
  • Antiviral*
  • Antalgique percutané*
  • Expectorant balsamique*
  • Stimulant digestif

Propriétés Énergétiques et psycho-émotionnelles

  • Positivant

Toxicités

Les huiles essentielles contenant des terpènes sont généralement dermocaustiques à l’état pur. Il est donc important de les utiliser en dilution sur un support huileux.

Attention ! Il est possible de voir un phénomène de sensibilisation chez les personnes utilisant régulièrement des huiles essentielles à terpènes.

Bon à savoir : L’action des huiles essentielles à terpènes de Térébenthine (Pinus pinaster) et de Genévrier Commun (Juniperus communis) peuvent provoquer une inflammation des reins chez les personnes souffrant d’insuffisance rénale.

Les monoterpènes les plus connus

  • Pinène alpha : Épinette Noire (Picea mariana), Pin Sylvestre (Pinus sylvestris), Genévrier Commun (Juniperus communis), Ciste Ladanifère (Cistus ladanisferus CT pinène) ;
  • Paracymène : Thym Vulgaire (Thymus vulgaris), Sariettes des Montagnes (Satureja montana) ;
  • Limonène : Citron (Citrus limon zeste), Orange (citrus aurantium zeste), Mandarine (Citrus reticula blanco zeste) ;
  • Ocimène : Lavande Vraie (Lavandula augustifolia),
  • Terpinène α et ß : Citronnier (Citrus limon), Coriandre Doux (Coriandrum sativum), Limetier (Citrus latifolia) ;
  • Terpinolène : Tea-tree (Malaleuca alternifolia) ;
  • Pinène β : Sapin Baumier (Abies balsamea), Carotte Cultivée (Daucus carota var. sativa), Romarin Officinale (Rosmarinus officinalis), Lavande Vraie (Lavandula augustifolia), Orange Bigarade (Citrus aurantium) ;
  • Sabinène : Ravintsara (Cinnamomum camphora CT cinéole), Millefeuille (Achillea millefolium), Lédon du Groenland (Ledum groenlandicum) ;

Bon à savoir :

*Les limonènes jouent un rôle dit « modérateur » dans l’agressivité des citrals (aldéhydes)

*Lors d’un traitement des secrétions bronchiques préférez un traitement aux pinènes, ils traitent plus lentement que les cinéoles (Eucalyptol) mais plus en profondeur et surtout n’assèchent pas les sécrétions.

Les sesquiterpènes

Type de structure d’un sesquiterpène : Humulène

Les sesquiterpènes ont de très larges applications mais sont malheureusement rares dans les huiles essentielles, ils sont donc précieux.

Leurs différentes propriétés

Propriétés thérapeutiques
  • Anti-inflammatoire
  • Calmant
  • Hypotenseur*
  • Décongestionnant veineux lymphatique
  • Anti-histaminique
  • Hormon-like*
Propriétés Énergétiques et psycho-émotionnelles
  • Négativant

Propriétés thérapeutiques particulières

  • Chamazulène : antiphlogistique*, anti-histaminique , antiallergique, antipurigineux*
  • Germacrène : anti-inflammatoire puissant
  • Humulène : anti-tumorale*

Toxicités

Les sesquiterpènes ne présentent aucune toxicité connue à ce jour.

Attention ! Malgré leur non-toxicité, certains sesquiterpènes associés à des cétones augmentent l’activité abortives* des cétones.

Les sesquiterpènes les plus connus

  • Chamazulène : Tanaisie Annuelle (Tanacetum annum), Achillée Millefeuille (Achillea millefolium), Matricaire (Matricaria recutita) ;
  • Germacrène : Origan Vulgaire (Origanum vulgare) ;
  • Humulène : Sapin Baumier (Abies balsamea), Houblon (Humulus lupulus), Chanvre Doux (Canabis sativa)
  • Farnésène : Ylang-ylang (Cananga Odorata);
  • Zingibérène : Curcuma (Curcuma longa), Gingembre (Zingiber officinale) ;
  • Himachalène : Cèdre de l’Atlantique (Cedrus atlantica), Cèdre de l’Himalaya (Cedrus deodara);

Bon à savoir :

*La Tanaisie Annuelle (Tanacetum annum) et la Camomille Allemande ou Matricaire (Matricaria recutita) peuvent raccourcir le cycle menstruel.

*L’Achillée Mmillefeuille (Achillea millefolium) et l’Achillée de Ligurie (Achillea ligustica) ont des fonctions emménagogues* et sont a utiliser avec précaution à cause de la présence des cétones.

Sources :

Les cahiers pratiques d’aromathérapie selon l’école française. Vol.2 Dermatologie. D. Baudoux et A. Zhiri, Ed. Inspir 2006

–  Les cahiers pratiques d’aromathérapie selon l’école française. Vol.1 Pédiatrie. D. Baudoux, Ed. Inspir 2006

L’aromathérapie exactement, P. Franchomme, R. Jallois et D. Pénoël, Ed. Roger Jollois 2001

Produits cosmétiques à base de terpénoides : camphre, eucalyptol, menthol. AFSSAPS Aout 2008

http://www.refer.mg

Publicités