Un monde de bulles !

Pour clore ce mois tout en bulles de savons, je vous propose un petit tour d’horizon de différentes techniques, astuces, idées qui ouvrent les frontières de ce monde fabuleux de la savonnerie.

Savons maison © E. Cancet

Ce mois fut bien trop court pour aborder tout ce qu’il est possible de faire autour du savon, explorons ensemble quelques pistes qui pourront nourrir notre créativité. Bien entendu la liste ne pourra pas être exhaustive alors n’hésitez pas à nous soumettre vos créations, originalités… le partage est toujours enrichissant !

Abordons en premier lieu un peu de technique, tout d’abord deux méthodes de saponification autres que celle à froid puis des « techniques pratiques » dirons-nous, celles qui nous permettent de jouer avec les matières et les aspects du savon.

Les saponifications à chaud

  • • Le savon au chaudron

Savons de Marseille

C’est une technique ancestrale utilisée pour la confection des fameux savons d’Alep et de Marseille. Cette méthode consiste à transvaser la pâte à savon, une fois homogénéisée, dans une casserole sur le feu. Il faut ensuite bien mélanger jusqu’à ce que la pâte soit « sèche » et qu’elle puisse être malaxée en dehors du feu afin de confectionner des pains de savons. Cette méthode est plutôt réservée aux savonniers expérimentés car elle peut être déstabilisante pour une première fois. Par ailleurs notons que comme la pâte est cuite, le savon peut être utilisé une fois refroidi et coupé.

  • • La méthode dite « à chaud »

Une autre méthode appelée ITMHP (In The Mold Hot Process) consiste à cuire la pâte à savon au four. Il faut tout d’abord réaliser votre savon comme la méthode à froid. Une fois la pâte coulée dans son moule on place ce dernier dans un four à 80°C pour une cuisson de 2 heures. Cette méthode permet d’utiliser le savon dès le lendemain, une fois refroidi et coupé. Pour plus de détails : biscuitshouse.com

Nous connaissons à présent différentes techniques de saponification mais nous savons qu’il existe également d’autres moyens de faire du savon, le Melt and Pour dont Nessie nous a donné la marche à suivre mais également la refonte, abordée lors de la recette de la crème de douche épicée.  Mais il y a aussi la refonte « pure » c’est à dire faire fondre du savon pour en faire un nouveau !

Varions les pratiques !

  • • La refonte de savons

Savons de refonte © E. Cancet

Cela consiste à faire fondre des paillettes de savons, ou du savon home made préalablement râpé, avec de l’eau. On peut ensuite y ajouter de l’huile, des additifs comme du miel, des exfoliants, des huiles essentielles… tout est possible. Il faut ensuite couler la pâte dans des moules et comme un savon fait à froid, le démouler et le laisser sécher.

Cette technique offre également un univers créatif avec les marbres de bains ou les pierres de savon. Comme la refonte, cette technique de récupération est très facile. Il suffit de faire fondre légèrement des morceaux de savon, une fois bien ramollis enfilez vos gants et confectionnez des pierres, des galets ou encore placez cet agglomérat dans un moule et le résultat en sera tout à fait original ! Admirez le savoir faire de Michèle Nicoué-Paschoud sur le blog associatif Potion et chaudron

Dinosaure et Boule de chutes © E. Cancet

  • • Le recyclage des chutes

Au moment de la coupe de vos savons, si vous ne souhaitez pas attendre que les chutes sèchent pour les refondre et les transformer par la suite, profitez alors que ces morceaux soient encore mous et malléables pour confectionner des formes, comme des fruits ou des animaux si vous êtes doué ou pourquoi pas des boules tout simplement !

  • • Les fouettés ou savons flottants

Savon fouetté flottant dans le bain © Nessie

Une autre façon de travailler la pâte à savon est celle qui consiste à réaliser des savons fouettés. Comme le nom l’indique il s’agit de fouetter la pâte à savon afin d’y incorporer de l’air, conséquence, les savons une fois secs et démoulés, flotteront dans le bain… et les enfants adorent ! Pour réaliser cette technique il est conseillé d’utiliser 80% d’huiles ou beurres solides. Ceci n’est pas une règle absolue mais si c’est la première fois que vous vous lancez cela peut aider. Il faut faire ramollir les beurres et les fouetter jusqu’à obtenir une belle chantilly. Dans cette technique l’étape de la trace n’existe pas. Vous pourrez ajouter les colorants et parfums au dernier moment. Nous reviendrons plus longuement sur cette technique lors d’un pas à pas et d’une recette bien entendu ! Notons que cette méthode permet de s’amuser et de mettre la pâte dans une poche à douilles afin de réaliser des meringues ou autres fantaisies.

  • • Savons transparents

Une autre technique, qui s’adresse plutôt aux savonniers aguerris, sont les savons transparents. Cette technique étonnante permet d’obtenir des savons translucides, car ils contiennent en plus des ingrédients de base : de l’alcool, du sucre et de la glycérine. Vous trouverez ici un pas à pas détaillé : Madame Parfum

Après les techniques en tous genres intéressons-nous aux looks de nos savons, à leur mise en valeur, comment les rendre beaux, originaux, uniques ? Il existe de multiples façons d’en faire des œuvres d’art. Commençons d’abord par les marbrages. Souvent leur réussite tient à peu de chose et surtout à la fameuse trace, il faut parfois de nombreux essais pour atteindre « son » marbrage, voyons ensemble les plus connus.

Plein les yeux !

Il existe le marbrage en surface que nous avons abordés dans l’article consacré, mais ce n’est pas

Marbrage à la cuiller © E. Cancet

le seul.

  • • Marbrage à la cuiller

Il consiste à alterner les couches de couleur dans le moule à l’aide d’une cuiller. Il faut déposer délicatement les couches les unes après les autres. Le résultat est épatant et d’autant plus visible dans un moule rectangulaire. Kafée nous propose un tutoriel très clair et parfaitement réalisé : Tuto du marbrage à la cuiller

  • • Le « funnel » ou entonnoir

Une autre forme de marbrage appelé « funnel » donne également de très beaux résultats. Le mot funnel, qui veut dire entonnoir, est à la base une technique qui consiste à placer un entonnoir au dessus du moule et à verser alternativement les pâtes de couleurs afin que des spirales se forment. Mais on peut également le réaliser sans entonnoir, auquel cas, attention à bien verser les pâtes au milieu du moule. N’hésitez pas à consulter notre article : Pas à pas d’un funnel

Marbrage "one pot" © E. Cancet

  • • Les one pot et in the pot

D’autres marbrages existent comme ceux dits en profondeur et les façons de faire sont nombreuses et variées. Citons par exemple la méthode qui consiste à prélever un peu de pâte pour la colorer, on verse ensuite cette pâte (ou ces pâtes si on veut différentes couleurs) sur la pâte neutre dans le saladier, puis on verse le tout dans le moule. Cette méthode porte le nom de one pot, elle permet de faire facilement de belles volutes comme nous l’explique Kafée dans son tutoriel, attention cependant à l’épaisseur de la pâte ! La technique in the pot, forme de variante, est parfaitement bien représentée dans cette vidéo : In the pot 

Fantaisies savonnesques

Donner un style, de la couleur, une touche créative… autant de choses qui font rêver les savonniers. Il existe de nombreuses façons de décorer, de rendre encore plus beaux vos savons.

Inclusions rose © E. Cancet

Nous avons déjà vu les marbrages, passons à d’autres astuces qui rendront vos savons uniques !

  • • Les inclusions

Les inclusions consistent à  incorporer des morceaux de savons, issus de chutes ou confectionnés spécialement. Ces inclusions peuvent être en savon classique ou en Melt and Pour. Elles peuvent être placées de façon précise ou totalement aléatoire, elles laissent un libre champs de possibilités dans la décoration des savons.

Savon avec ligne © Nessie

  • • Les lignes

Les lignes, sont une manière délicate de donner de l’originalité à vos savons. Peu difficile à exécuter, il suffit de verser une partie de la pâte dans le moule puis de saupoudrer une couleur (poudre de chlorophylle pour le vert, terre des Indes pour le noir…) à la surface de cette première partie avant de couler la seconde partie. Vous pouvez faire plusieurs lignes selon vos envies.

Décorer ses savons cela peut aussi être ajouter des graines ou des fleurs comme la lavande, planter des boutons de roses séchées sur le dessus… Vous pouvez réaliser des effets en plaçant un carton au milieu du moule pour faire un bicolore… laissez libre court à votre imagination.

Les détournements

La savonnerie offre tout un monde de possibilités dont les détournements, qu’entends-je par là me direz-vous ?  C’est pour moi une façon, à travers différentes techniques et avec une certaine créativité, de donner au savon un autre visage…

Pâtisavonnerie © Nessie

  • • Les pâtisseries qui font des bulles

La pâtisavonnerie relève pratiquement de l’art et les savonnières expertes en la matières nous offrent de superbes créations qui feraient craquer toute gourmande.  C’est une façon de détourner la savonnerie et de donner des airs de gâteaux et autres gourmandises sucrées aux savons. La technique du savon fouetté est particulièrement utile pour réaliser des meringues, des cupcakes…

  • • Les savons feutrés

Savon feutré © Mystic

Une autre forme de détournement sont les savons feutrés. Cela consiste à « emmailloter » un savon dans de la laine feutrée selon une technique bien particulière dont vous pourrez trouver la marche à suivre sur le blog de Mystic. Vous aurez des savons inattendus qui surprendrons vos proches, tous doux, ils déposerons une mousse très onctueuse.

  • • Amusez les bambins !

Les détournement peuvent être un bon moyen pour motiver les bambins à se débarbouiller. Dans un savon Melt and Pour transparent vous glisserez une petite surprise au moment du coulage, vos petits monstres seront ravis d’utiliser le savon renfermant un trésor !

Sarah Ade dans son livre Mes savons maison aux plantes et aux huiles essentielles, nous donne une autre manière toute simple de rendre le bain amusant. Râpez un peu de savon, glissez-le au fond d’un gant tel une boule et coudre. Ajoutez des yeux au niveau de la boule et coupez le reste du gant en lamelles et voilà votre pieuvre de bain est prête à faire la joie des petits !

Sous la douche

Savon sur tranche de Luffa © E. Cancet

  • • Et vous, comment profitez-vous des bulles ?

Il y a ceux qui, au naturel, se savonnent avec les mains, c’est fort pratique. Mais d’autres matières s’offrent à nous pour des douches de plaisir… restons dans le naturel. L’éponge issue de la mer donnera une mousse onctueuse et très agréable sur la peau, en particulier pour les plus sensibles.

Sisal © Nessie

Des « éponges » d’origine végétale existent aussi comme le luffa, il sert à éliminer les peaux mortes et peut également servir de porte savon naturel. On peut aussi l’inclure dans des savons… ses utilisations sont multiples. Le sisal, sous forme d’éponge végétale, accompagné d’un savon maison offrira de doux gommages parfumés!

Le monde du savon est infini et un article ne suffirait pas à en faire le tour ! Nous prendrons plaisir à détailler plusieurs sujets lors de prochains articles. Bon savonnage à toutes et tous !

Sources

– Mes savons naturels faits maison, M. Nicoué-Paschoud, Ed. Michel Fafon, 2010

– Mes savons maison aux plantes et aux huiles essentielles, S. Ade, Ed. Rustica, 2009

Je crée mes savons au naturel, L’art de la savonnerie à froid, L. et S. Chevallier, Ed. Terre vivante, 2010

http://soapsession.com

http://bymystic.wordpress.com

http://potionchaudron.canalblog.com

– http://www.biscuitshouse.com

Lucifer propose également un éventail de techniques détaillées : Le blog de Lucifer

Publicités