Le gélisucre et les esters de sucre

Ester de sucre © Nessie

Pour réaliser nos émulsions à froid nous avons la possibilité d’utiliser des émulsifiants comme le gélisucre, la lécithine ou encore l’ester de sucre.

Le gélisucre est composé d’ester de sucre dilué dans un mélange de glycérine et d’huile végétale. Comme les sources concernant le gélisucre sont peu nombreuses et que l’ester de sucre est l’élément le plus important de la composition du gélisucre, nous avons choisi de faire une carte d’identité générale sur les esters de sucre.

Carte d’identité des esters de sucre

Nom commun : Ester de sucre

Dénomination INCI : majoritairement nous pouvons trouver 2 types d’esters de sucre servant d’émulsifiant : Sucrose stéarate ou laurate de saccharose.

L’info en plus : Les différents types d’esters de sucre (ou saccharose) issus du monde végétal essentiellement du maïs, betterave, huile de palme, huile de coprah… :

Caproate de saccharose                      HLB : 14,7
Caprylate de saccharose                     HLB : 13,8
Caprate de saccharose                         HLB : 13,2
Laurate de saccharose                         HLB : 12,4
Myristate de saccharose                     HLB : 11,6
Palmitate de saccharose                     HLB : 11,0
Stéarate de saccharose                        HLB : 0,6

Origine : 100% végétaux,  les esters sont issus d’un mélange de sucre et d’acide gras végétal.

Technique d’obtention : ils sont la résultante d’une estérification*: mélange d’un saccharose* avec un acide gras*. Il existe de nombreux esters de sucre, leurs propriétés et utilités sont fonction, entre autres,  de l’acide gras qui est utilisé pour l’estérification.

Propriétés physiques

  • Aspect : poudre
  • Couleur : blanc
  • Odeur : inodore
  • Solubilité : généralement en phase huileuse, il faut cependant bien vérifier la fiche technique de votre fournisseur.

Bon à savoir : Lorsqu’ils sont utilisés à chaud les esters de sucre donnent des émulsions relativement épaisses. Par contre lors de leur utilisation à froid, il est recommandé d’utiliser une gomme pour stabiliser l’émulsion.

Propriétés

  • Hydratant
  • Émollient
  • Émulsifiant
  • Co-émulsifiant

Indications 

Cosmétique :

  • Soins hydratants visage et corps
  • Des crèmes légères
  • Des laits sprayables
  • Des soins contenant des matières très sensibles à la chauffe

Type de peau :

  • Peau sèche ou très sèche
  • Peau mature
  • Peau sensible ou très sensible

L’info en plus : Le laurate de saccharose est utilisé comme émulsifiant dans les produits écologiques car il est biodégradable. C’est également un  conservateur alimentaire et anti-fongique reconnu.

Dosage et type d’émulsion

Le type d’émulsion dépend de l’ester de sucre que vous utilisez, nous vous proposons ici des généralités. Consultez systématiquement la fiche technique de votre fournisseur pour une utilisation optimale de votre émulsifiant.

Huile dans l’eau (H/E) : les dosages sont fonction de la texture que vous souhaitez

  • Ester de sucre type Sucrose stéarate
  • 5 à 20%  dans les émulsions pour lait (présence d’une gomme pour stabiliser l’émulsion)
  • 3 à 10%  dans les émulsions à chaud en présence d’un co-émulsifiant
  • 5 à 15% dans les émulsions à chaud
  • Gélisucre (données issues de la fiche technique d’Aroma-zone)

  • 6 à 10% dans les émulsions
  • 20 à 60% pour les gels huileux rinçables
  • 90 à 99% pour des huiles de bain

Bon à savoir : Le gélisucre peut servir à la création d’huile de douche comme celle proposée par Zélie dans la section « Les délices de…« . Il peut également servir d’excipient pour vos huiles essentielles : mélanger 1 cuillère à soupe de gélisucre avec quelques gouttes d’huile végétale puis ajouter les huiles essentielles de votre choix. Verser dans un bain tiède et profitez pleinement !

Contre-indications et précautions d’emploi

Aucune contre-indication connue à ce jour.

L’info en plus : certaines tambouilleuses en herbe se sont lancées dans la confection de leurs esters de sucre, je vous laisse découvrir leurs différentes expériences sur leurs blogs : Célimène, Christine et Joyce. N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences !

Idées de recettes

Lait apaisant pour dermatites

Huile de douche

Crème de jour hydratante et apaisante

Anecdotes

Pour aider à la conservation de mes réalisations j’utilise régulièrement de l’EPP (Extrait de Pépins de Pamplemousse), un conservateur naturel. Lors de la fabrication d’un lait avec de l’ester de sucre (Sucrose stéarate),  j’ai pu observer à plusieurs reprises, une réaction entre mon ester de sucre et l’EPP , à la fin de la réalisation de mon lait, à l’ajout de l’EPP, il se forme une précipitation : apparition d’une sorte de grumeau  jaunâtre et consistant dans le lait. Il devient alors inutilisable.

L’info en plus : Les esters de sucre touchent plusieurs domaines d’applications : le secteur agroalimentaire, cosmétique ou encore pharmaceutique. Actuellement, ils sont principalement employés en tant qu’agents émulsifiants ou bien dans la formulation de microémulsions.

Gardez l’œil sur…

Les émulsifiants et tensio-actifs

Pas à pas d’une émulsion à chaud

Sources

Cosmétologie : BTS Esthétique-cosmétique, M.-C. Martini, Ed. Masson 2009

Les esters de sucres : voies de synthèse et potentialités d’utilisation, Biotechnol. Agron. Soc. Environ. 2001

Structure-Activity Study of Inhibition of Amphotericin B (Fungizone) Binding to Sterols, Toxicity to Cells, and Lethality to Mice by Esters of Sucrose, Antimicrobial agents ans chemotherapy, Ed. American Society for Microbiology Jan. 1991

http://www.ehow.com

http://www.cosmeticsinfo.org

http://www.ncbi.nlm.nih.gov

http://leflacon.free.fr

http://www.aroma-zone.com

* Les mots suivis d’une astérisque sont définis dans notre lexique