Gélisucre vs Lécithine

Émulsion à froid © Nessie

Lorsque nous voulons réaliser une émulsion à froid, nous pouvons opter pour un ester de sucre comme du Gélisucre ou pour de la Lécithine de soja. Dans ce nouvel essai croisé nous avons voulu tester ces émulsifiants.

Les tableaux ci-dessous vous permettront de vous faire une idée de leurs différences et leurs points communs.

Zélie a réalisé la crème à base de Gélisucre et moi celle à base de Lécithine. Les échantillons préparés en double exemplaires ont ensuite été échangés afin de les tester et les comparer chacune de notre côté.

Recette testée

Pour connaître la marche à suivre afin de réaliser cette crème vous pouvez consulter notre Pas à pas en images et pour une recette personnalisée nous vous proposons une crème de jour hydratante et apaisante.

 Application : appliquer sur le visage et le cou matin et/ou soir.

Caractéristiques des émulsifiants

*Cliquer pour agrandir le tableau

Caractéristiques des crèmes

*Cliquer pour agrandir le tableau


Tests d’application

*Cliquer pour agrandir le tableau

Conclusions

Zélie : Cet essai croisé a été particulièrement intéressant. J’aimais déjà manipuler le Gélisucre pour réaliser des laits corporels mais je ne connaissais pas la Lécithine. Un peu plus collante que le Gélisucre c’est une matière première qui donne des laits très agréables à utiliser et un peu plus onctueux que ceux au Gélisucre.

Du fait de la consistance assez liquide, j’ai plutôt appliqué les laits sur mes jambes particulièrement sèches. J’ai observé une bonne hydratation et aucun effet collant ou poisseux,  la texture est légère, glissante et pénètre très bien. Un soin parfait en particulier pour l’été.

Nessie : Suite à une expérience peu réussie avec la lécithine de soja, il y a quelques années, je me suis toujours contentée des esters de sucre pour mes émulsions à froid ou pour la réalisation de mes laits. J‘avais donc des idées préconçues sur le résultat de cet essai croisé. 

Mais j’ai de nouveau tenté la Lécithine pour la comparer au Gélisucre et la surprise était au rendez vous : je n’ai pas noté de différence flagrante entre les deux émulsifiants. Ils ont certes une couleur différente mais leur mise en œuvre autant que l’application reste plus ou moins identique. Je manipulerai maintenant la Lécithine avec autant de plaisir que le Gélisucre !


A noter, il est conseillé selon certains fournisseurs de stabiliser les émulsions à la Lécithine et au Gélisucre avec une gomme. Cependant après plus d’un mois, la formule contenant de la lécithine n’a pas besoin de gomme pour se stabiliser.

N’hésitez pas à nous faire part de vos essais et perceptions, sur ces émulsifiants.

Publicités