Les familles Biochimiques : Les phénols méthyl-éthers et les esters

Pour continuer notre série sur les familles biochimiques je vous propose de rencontrer les familles des phénols méthyl-éthers et des esters.

Les phénols méthyl-éthers

Estragole

Il existe plusieurs catégories d’éthers, dans cet article nous nous concentrerons sur les phénols méthyl-éthers principalement connus pour leurs propriétés antalgiques* et antispasmodiques*.

Leurs différentes propriétés

Propriétés thérapeutiques
  • Antispasmodiques*
  • Antalgiques puissants*
  • Anti-inflammatoires*
  • Antiparasitaires*
  • Antifongiques*
  • Stomachiques*

Propriétés Énergétiques et psycho-émotionnelles

  • Positivants

Propriétés thérapeutiques particulières

  • Chavicol méthyl-éther : antiallergique
  • Para-anol méthyl-éther (trans anéthole) : oestrogen-like*, galactogène*
  • Asarol triméthyl-éther (Bêta asarone) : sédatif, hypnotique

Bon à savoir : Il existe deux types de phénols méthyl-éthers les « cis » ou les « trans ». Ces catégories dépendent de la position du groupe méthyl-éther sur le groupe phénol. Les huiles essentielles contenant des groupements méthyl-éthers en « cis » présentent une certaine toxicité, elles sont donc à manier avec précaution. Cependant, nos huiles essentielles sont souvent riches en « trans », la forme la moins toxique des méthyl-éthers.

Toxicités

Il ne faut pas confondre la famille des phénols avec les phénols méthyl-éthers, ces derniers n’ont pas la dermocausticité connue des phénols. Il faut cependant veiller à les diluer à 50% dans un support huileux.

Attention ! Certaines huiles essentielles contenant de l’asarol triméthyl-éther peuvent être abortives et neurotoxiques. Ces huiles sont à proscrire chez les femmes enceintes ou allaitantes, les bébés et les personnes fragiles.

Bon à savoir : Il existe une toxicité chronique aux phénols méthyl-éthers qui se traduit par une perte des réserves graisseuses (prédominant chez l’homme), une baisse pondérale et une diminution de la croissance chez les bébés allaités. Malgré les tentations, veillez à les utiliser avec modération !

Les éthers les plus connus

  • Chavicol méthyl-éther / Estragole : Basilic exotique (Ocimum basilicum var. basilicum) ; Estragon (Artemisia dracunculus)
  • Trans-para-anol méthyl-éther / Trans anéthole : Anis vert (Pimpinella anisum) ; Fenouil doux (Foeniculum vulgare)
  • Eugénol méthyl-éther : Laurier noble (Laurus Nobilis)
  • Myrténol méthyl-éther : Hysope (Hyssopus off ssp officinalis)
  • Asarol triméthyl-éther / Bêta-asarone : Acore Calamus ou Acore odorant (Acorus calamus)

Les esters (ou esters terpéniques)

Méthyl salicylate

Les esters peuvent être considérés comme un doux mélange des cétones et des alcools : ils allient les propriétés calmantes aux propriétés toniques qui en font d’excellents antispasmodiques et neurotoniques.

Leurs différentes propriétés

Propriétés thérapeutiques
  • Antispasmodiques
  • Calmants
  • Sédatifs
  • Hypotenseurs
  • Anti-inflammatoires
  • Antalgiques
 
 Propriétés Énergétiques et psycho-émotionnelles
  • Négativants

Propriétés thérapeutiques particulières

  • Acétate de benzyle : excellent antidouleur
  • Acétate de linalyle : régulateur cardiaque
  • Salicylate de méthyle : fébrifuge         Attention ! Interdit chez les personnes allergiques aux salicylés !

Toxicités

Les esters sont d’excellents alliés thérapeutiques ! Utilisés aux doses recommandées, ils sont inoffensifs et peuvent être appliqués  par voie cutanée ou interne (sous la surveillance d’un professionnel).

Les esters les plus connus

  • Formiate de citronnellyle et formiate de géranyle : Géranium d’Egypte (Pelargonium x asperum)
  • Acétate de linalyle : Lavandin (Lavandula x burnatii) ; Lavande vraie (Lavandula augustifolia) ; Petit grain bigarade (Citrus aurantium ssp aurantium) ; Ylang-ylang (Cananga odorata)
  • Acétate de néryle : Helichryse immortelle (Helichrysum italicum ssp serotinum)
  • Acétate de terpényle : Laurier noble (Laurus Nobilis) ; Cardamome (Elettaria cardamomum) ; Genevrier commum (Juniperus communis ssp montana)
  • Acétate de bornyle : Romarin off CT Verbénone (Rosmarinus off. CT verbénone) ; Inule odorante (Inula graveolens)
  • Angélate d’isobutyle : Camomille romaine (Chamaemelum nobile)
  • Benzoate de benzyle :  Ylang-ylang (Cananga odorata)
  • Salicylate de méthyle : Gaulthérie couchée (Gaultheria procumbens) ; Gaulthérie odorante (Gaultheria fragrantissima)
  • Anthranylate :  Mandarine (Citrus reticulata)

Sources :

Les cahiers pratiques d’aromathérapie selon l’école française. D. Baudoux et A. Zhiri, Ed. Inspir 2006

L’aromathérapie exactement, P. Franchomme, R. Jallois et D. Pénoël, Ed. Roger Jollois 2001

 
Gardez l’œil sur :
 
 – Les familles biochimiques : Les alcools et phénols
Les familles Biochimiques : Les cétones et aldéhydes
Les familles Biochimiques : Les monoterpènes et sesquiterpènes
 
* : Les mots suivis d’une astérisque sont définis dans notre lexique.
 
Publicités