Macérât de résines à chaleur douce

Deux découvertes sont à l’origine de cet article : les macérâts* de résines et la technique de macération douce avec une yaourtière.

Macérâts de résines © Nessie

En me baladant sur la blogosphère, des odeurs de souk marocain m’ont attirée chez La chandellerie, puis de fil en aiguille en étant à la recherche des macérâts de résines, j’ai découvert la macération à chaleur douce de la yaourtière.

Cette technique de macération est un juste milieu entre la macération à froid, qui est longue et la macération à chaud qui risque d’altérer l’huile de support ainsi que les plantes ou résines.Cependant, avec des fleurs fragiles, la macération à froid reste recommandée. 

Niveau : débutant

Temps de conservation : le temps de conservation d’un macérât est fonction des plantes et huile utilisées.

Matériel nécessaire

  • Pots de yaourt
  • Yaourtière
  • Entonnoir
  • Filtre à café ou papier filtre
  • Récipients

Ingrédients 

  • Huile végétale de pépin de raisin (Vitis vinifera) : 3*80g
  • Résine pure et naturelle Encens d’Oliban (Boswellia carterii) : 23g
  • Résine pure et naturelle Myrrhe (Commiphora mirrha) : 23g
  • Résine pure et naturelle Benjoin de Siam (Styrax benzoin) : 23g
  • Vitamine E : 1 goutte

Bon à savoir : Les quantités utilisées sont données à titre indicatif. Vous pouvez augmenter ou diminuer les résines à votre convenance.

Mode opératoire

Je vous recommande vivement de lire notre article sur Les principes de précautions avant de commencer vos macérâts.

1/ Stériliser les pots de yaourts et autres ustensiles.

1/ Peser la résine d’Encens d’Oliban et mettre dans l’un des pots de yaourts.

2/ Peser et ajouter l’huile végétale de pépin de raisin ainsi que la vitamine E.

3/ Procéder de la même façon pour les résines de Myrrhe et de Benjoin de Siam.

4/ Programmer la yaourtière pour 12h de macération à renouveler en fonction de la concentration que vous souhaitez.

5/ Placer un entonnoir avec un filtre à café sur le récipient.

6/ Récupérer le filtrat en pressant bien les résines afin d’extraire toute l’huile de la macération.

Bon à savoir : Pour concentrer votre huile en actifs, vous pouvez renouveler votre macération dans la yaourtière. Il est cependant conseillé de laissez reposer le macérât pendant quelques heures avant de relancer un cycle.

L’info en plus : La technique de la macération à la yaourtière nous vient de Cristine sur son blog des 100100plantes.

Le choix des ingrédients

Huile végétale de pépin de raisin : riche en vitamine E, cette huile convient à tout type de peau et particulièrement aux peaux grasses.

Vitamine E : ralentit l’oxydation des huiles.

Application

Après 2 macérations de 12h j’ai sorti mes macérâts de la yaourtière. Les couleurs sont un peu différentes et les odeurs assez présentes et surtout bien distinctes. Par la suite, j’ai lancé un macérât de Fèves de tonka, un vrai délice également !

Ces macérâts peuvent être utilisés dans des formules cosmétiques comme phase huileuse ou bien transformés en « beurre végétal« .

J’ai des envies de crème pour les mains avec une délicieuse odeur de souk marocain. Un doux mélange des ces macérâts de résines avec une petite note de vanille devrait contenter mes envies de voyages.

* : Les mots suivis d’une astérisque sont définis dans notre lexique.

Advertisements