Défi dragonnesque selon Nessie

Les Litsées ne concourent pas, mais nous nous sommes prêtées au jeu du questionnaire avant de vous proposer nos réalisations et légendes, commençons par Nessie !

Nessie est tombée dans le chaudron à tambouilles il y a six ans, elle pratique aussi bien la cosméto que les

L'onguent de l'Ayahuasca

savons maison. Elle ne saurait d’ailleurs dire ce qu’elle préfère réaliser : « J’aime monter une émulsion, voir un cosmétique prendre forme, réaliser des formules… tout comme j’aime voir un savon prendre forme, essayer des nouvelles huiles, de nouvelles techniques esthétiques. Je n’ai pas de préférence au final, ce que j’aime le plus c’est essayer et découvrir !  »

Passionnée elle formule ses soins à l’envie et aime utiliser des matières premières comme le beurre de karité mais se laisse souvent guider par le feeling. Récemment, elle s’est mise à la distillation, une nouvelle façon d’explorer les plantes qu’elle affectionne.

Notre sorcière des temps modernes aime concocter des douceurs maisons pour ses proches mais sa passion la pousse également à initier les curieux, pour leur plus grand plaisir. Insatiable, elle aimerait tester les différentes saponification : « Je suis pro SAF mais je compte bien faire un essai de toutes les techniques de saponification sur une même base, l’occasion de faire un essai croisé« . Son prochain défi sera la potasse avec la confection d’un savon noir… que nous avons hâte de découvrir !

Sa légende dragonnesque

« Par une belle soirée d’été, à la lueur d’un feu de bois et des étoiles, quelques enfants s’inventent des histoires. Dragon, preux chevaliers, Princesse en perdition… autant de contes qui les font rêver. C’est alors que l’imaginaire rejoint le réel, le temps d’une soirée, le temps d’une légende, une dragonne s’élève des flammes pour se joindre à eux. Haute et majestueuse, la magnifique dragonne, Dhydra, leur propose de raconter l’histoire de Louna, une jeune dragonne qui a sauvé son clan d’une guerre sans fin.

Alors que le soleil se levait lentement, Louna s’inquiétait pour son Père, Arthur.

Vaillant guerrier du clan Tullamore, il venait de livrer bataille contre les dragonniers du clan Jameson… une bataille sans merci qui avait laissé des dizaines de dragonniers à terre dans les deux clans.

L’état d’Arthur, chef des dragonniers, était des plus préoccupant, la guérisseuse Arianna ne pouvait plus faire grand-chose pour le soulager. Un seul remède pourrait sauver Arthur, l’Ayahuasca. Il s’agissait d’un mélange guérisseur, un onguent à appliquer sur les plaies pendant que le malade buvait une potion nommée Sang de Dragon.

Mais pour réaliser ce l’Ayahuasca, Arianna avait besoin de certains ingrédients que Louna devait se procurer elle-même.

 « Par-delà les forêts tu trouveras le trésor des abeilles. Récolte le miel pour te nourrir et prie la reine de te fournir de sa précieuse cire, c’est un concentré énergétique qui symbolise l’individualité positive, sereine, et l’acceptation des changements.

Sur le chemin du retour, deux arbres attireront ton attention :

En bordure de forêt tu trouveras le Butyrospermum parkii, un grand arbre d’une quinzaine de mètre avec un tronc énorme. Ses fruits verts te fourniront les amandes nécessaires pour extraire du beurre de Karité. Ce beurre est protecteur et aide à la guérison. Utilise aussi son bois pour te confectionner un couteau.

Traverse alors la forêt, tu découvriras un grand arbre au tronc lisse et à l’écorce couleur café du nom de Croton Lechleri. Avec ton couteau fend doucement ce tronc pour récupérer la sève rouge. Cette sève, possède des vertus cicatrisantes  exceptionnelles, elle est utilisée depuis des millénaires par notre clan. »

Louna suivit les instructions d’Arianna, elle vola par-delà les forêts pour trouver la Reine des abeilles, Nyme, et la pria de l’aider. Sur le chemin du retour, elle découvrit un Karité, puis un Croton. En quelques jours elle réussit à réunir ces ingrédients mystérieux.

Dès le retour de Louna, Arianna fabriqua de l’Ayahuasca pour Arthur mais aussi pour tous les blessés des clans Tullamore et Jameson.

Quelques applications de cet onguent et quelques gouttes de Sang de Dragon ont réussi à soigner les plaies et les âmes des valeureux guerriers. Depuis la paix règne entre les deux clans. »

La formule de l’Ayahuasca

Pour l’onguent

Phase huileuse

L'Ayahuasca

Phase aqueuse

Additifs :

  • Propolis : 1%
  • Sang de Dragon (Croton lechleri) : 5%
  • Fragrance Pulpe de Grenade : 1%
  • Conservateur : 0.6%

Pour le Sang de Dragon

  • Eau de vie de Framboise : 3 parts
  • Sucre de Canne : 2 parts
  • Pulco Citron : 2 parts
  • Fruits rouges : à volonté
  • Eau gazeuse type Perrier : 1 bouteille

Les parts sont à ajuster selon la gravité de la blessure !

Et n’oubliez pas de voter pour nos participantes, jusqu’au 09 mars !

Publicités