Huile végétale d’avocat (Persea gratissima)

Carte d’Identité de  l’huile végétale d’avocat

Avocat sur arbre

Nom commun : Avocatier

Nom botanique : Persea gratissima

Famille botanique : Lauraceae

Origine : Amérique centrale et du Sud

Description : Arbre pouvant atteindre 40m de hauteur. Les feuilles sont elliptiques, avec une surface supérieure collante et une surface inférieure pileuse. Le fruit est une grosse baie charnue, de couleur verte.

Partie utilisée : Pulpe du fruit

Technique d’obtention : Par pression ou au chaudron

Constituants principaux

  • Acides gras saturés : acide palmitique
  • Acides gras monoinsaturés : acide oléique, acide palmitoléique
  • Acides gras polyinsaturés : acide linoléique (oméga-6)
  • Insaponifiables
  • Vitamines A, B, C, D, E, H, K et PP

Propriétés physiques

  • Aspect : fluide épais
  • Couleur : vert foncé
  • Odeur : caractéristique
  • Toucher : gras
  • Densité : 0.91 – 0.93
  • Indice de saponification : 177-198
  • Point de solidification : 7 – 9°C

Propriétés

Thérapeutique

L’huile d’avocat se consomme en cuisine. Par ailleurs, le fruit possède des actions thérapeutiques, il permet de lutter contre la constipation.

Cosmétique

  • Assouplissante
  • Protectrice cutanée
  • Régénérante
  • Cicatrisante
  • Embellisseur capillaire
  • Fortifiante
  • Pouvoir moussant (savons)

Indications

Cosmétique

  • Peaux matures
  • Peaux sèches à très sèches
  • Peaux abîmées, fragilisées
  • Crevasses, gerçures
  • Vergetures
  • Cheveux secs, ternes

Utilisations

Cosmétique

Avocat en coupe

  • Soins anti-rides
  • Soins des mains
  • Soins protecteurs contre le froid ou le soleil
  • Soins préventifs et curatifs anti-vergetures
  • Soins capillaires
  • Savons

Contre-indications et précautions d’emploi

Aucune contre-indication connue à ce jour.

Idées de recettes

Guacamole pour le corps

Crème doudoune

Sels de bain relaxants

Lotion capillaire anti-démangeaison

Anecdotes

Le mot « avocat » est une corruption de l’aztèque « ahua guatl » due aux Espagnols. Bien avant l’arrivée des conquistadores espagnols, les Amérindiens et Aztèques d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale employaient la chair du fruit de l’avocatier. En France, l’avocat se classe parmi les aliments salés, alors qu’au Brésil il se mange en dessert avec du sucre et du citron ou encore du sucre, du Xérès et de la noix de cajou.

L’info en plus : Récemment le magasine Plantes et santé a publié un encart sur un type d’avocat :
Les Mapuches, communauté des Andes chiliennes, utilisent les feuilles d’un avocatier local, Persea lingue, pour guérir les plaies. Récemment, des chercheurs de l’université de Copenhague ont isolé dans cette plante une substance qui pourrait aider à lutter contre les infections causées par le staphylocoque doré, ce dernier possédant une protéine qui expulse les antibiotiques. Or la substance trouvée dans les feuilles de Persea lingue inhibe cette protéine : elle pourrait donc compléter un traitement antibiotique. Les chercheurs doivent à présent s’atteler à synthétiser la substance en laboratoire car Persea lingue est en effet menacé d’extinction dans son habitat naturel. La Mapuches ne seront pas exclus de ce projet : les scientifiques promettent de les rétribuer.

SourcePlantes et Santé N°126 – Juillet/Août 2012

Sources

– Les huiles végétales, huiles de beauté et de santé, C. et L. Clergeaud, Ed. Amyris, 2000

– Toutes les plantes qui soignent, Plantes d’hier, médicaments d’aujourd’hui, Pr Gurib-Fakim, Ed. Michel Lafon, 2008

http://www.aroma-zone.com

http://huile.com/huile-davocat-vierge 

Publicités