Savon noir de Provence

La savonnerie recèle de formules à essayer, huiles, graisses, sels, ou autres ajouts laissent place à l’imagination. Mais si en plus on s’essaie à la saponification à la potasse, alors les possibilités sont infinies.

Savon noir de Provence © Nessie

Je me suis récemment essayée à la confection d’un savon noir, pour un Swap des Terroirs réalisé sur le forum des Acrobulles. Bien que je manipule la soude en perle depuis quelques années, ce n’est pas sans appréhension que je me suis lancée dans cette nouvelle aventure savonnesque.

Je vous présente donc mon premier savon à la potasse, un savon noir de Provence.

Type de peau : tout type de peau

Niveau : confirmé

Temps de conservation : sans aucun délai de conservation, un savon gagne en douceur avec le temps

Matériel

Le matériel nécessaire à la saponification à la potasse est identique à celui de la saponification à la soude caustique, il faut simplement rajouter un système de bain-marie. Je vous recommande la lecture de l’article Pour bien commencer : sécurité et matériel.

Solution de potasse :

  • Eau de dilution : 70%
  • Potasse : quantité à déterminer selon vos calculs
  • Surgraissage* à la trace de 8%

A la trace* en fonction du poids des huiles :

  • Huile végétale de Baie de Laurier : 8%
  • Huile essentielle de Lavandin (Lavandula x burnatii clone super) : 1%
  • Olives noires dénoyautées : 30%

Processus

Je vous invite à parcourir les articles concernant la saponification mais surtout de vous attarder sur notre Pas à pas d’un savon à la potasse :

L’info en plus : il existe peu de littérature concernant la saponification à la potasse, ce n’est donc pas évident de croiser ces sources, rien de tel que l’expérience ! Je vous invite à parcourir les articles de quelques blogueuses ayant fait part de leurs différentes expériences : Émilie de la Savonnerie Clandestine et Colchique de Cosmetics Home Made Colchique.

Le choix des ingrédients

Huile végétale de noix de Coco hydrogénée : pouvoir moussant

Huile végétale d’Olive vierge : douceur et hydratation

Huile végétale de Baie de laurier : douceur et hydratation

Huile essentielle de Lavandin : très odorante et apaisante

Mon avis

J’ai utilisé ce savon à plusieurs reprises avec un gant de loofah. Bien que la texture soit un peu trop pâteuse et ne s’étale pas facilement, j’aime beaucoup son utilisation. Son effet gommant laisse la peau douce et souple. L’odeur de la lavande est très présente et très agréable.

L’avis de Zélie

J’adore les savons noirs et j’étais ravie de tester la grande première de Nessie ! Il fait la peau très douce même s’il manque un peu de crémeux qui faciliterait son application. L’exfoliation étant trop légère pour moi je l’utilise avec sur un gant de sisal et la peau de soie est assurée ! J’aime également son odeur délicate qui m’emmène dans le Sud… au soleil.

Articles autour du sujet

Faire son savon maison

Questions épineuses sur la saponification

Technique de dilution de la soude

Parfumer nos savons

Les colorants en saponification

* : Les mots suivis d’une astérisque sont définis dans notre lexique.

Advertisements