La trousse des premiers soins

Nous souhaitons consacrer le reste de ce mois de mai aux huiles essentielles, l’aromathérapie nous tient particulièrement à cœur et fait partie du quotidien de Nessie comme du mien. C’est justement des petits bobos de la vie courante dont nous allons parler et comment certaines huiles essentielles peuvent les soigner ou les soulager. Désormais vous ne vous séparerez plus de votre trousse de premiers soins, l’indispensable de la pharmacie à glisser dans le sac de voyage !

Avec quelles huiles essentielles composer ma trousse de premiers soins ?

Il y a une grande quantité d’huiles essentielles qui peuvent être très utiles en cas de désagréments digestifs, de coupures, brûlures, de début de rhume… mais j’ai sélectionné une partie d’entre elles selon trois critères :  leur facilité d’utilisation,du fait de leur large application, leur disponibilité sur le marché et leur prix abordable.

La trousse des premiers soins © E.Cancet

A vous, avec les connaissances requises et les précautions indispensables, de créer votre trousse personnalisée, je vous propose une base qui m’a semblé intéressante, ce sont des huiles essentielles que j’utilise couramment.

Les huiles essentielles et leurs propriétés spécifiques à la trousse des premiers soins.

  • Basilic exotique (Ocimum basilicum ssp basilicum) : antispasmodique puissante, tonique digestive, anti-inflammatoire, antalgique.
  • Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata ssp radiata) : anticatarrhale, expectorante, antitussive, stimulante immunitaire, anti-bactérienne, antivirale.
  • Gaulthérie couchée (Gaultheria procumbens) : antalgique, antispasmodique, anti-inflammatoire, anti-rhumatismale.
  • Géranium d’Egypte (Pelargonium x asperum) : antibactérienne, fongicide puissante, hémostatique, antalgique.
  • Laurier noble (Laurus nobilis) : antibactérienne, antivirale puissante, fongicide, antalgique et antinévralgique.
  • Lavande aspic (Lavandula spica) : antibactérienne, fongicide, antalgique, analgésique.
  • Menthe des champs (Mentha arvensis) : antalgique, anesthésiante, anticephalique.
  • Palmarosa (Cymbopogon martini var. motia) : antibactérienne à large spectre, fongicide, cicatrisante, antivirale.
  • Tea-tree (Melaleuca alternifolia) : antibactérienne puissante à large spectre, fongicide, antivirale, stimulante immunitaire.

Comment utiliser ces huiles essentielles ?

A travers quelques exemples de bobos et autres désagréments que vous pouvez rencontrer au quotidien nous allons voir l’application des huiles essentielles citées ci-dessus.

Attention, ces posologies sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes, et ne dispensent pas de prendre conseil auprès d’un professionnel de la santé.

Brûlures, irritations

Appliquer 3 à 6 gouttes d’huile essentielle pure de Lavande aspic directement sur l’affection dermatologique, 3 fois par jour.

Piqûres d’insectes

Synergie à appliquer (en roll-on pour faciliter l’application) directement sur la piqûre toutes les 3 minutes jusqu’à soulagement : 3 gouttes de Lavande aspic / 1 goutte de Géranium d’Egypte / 1 goutte de Tea-tree.

Ballonnements, flatulences

Prendre 2 gouttes de Basilic exotique sur un sucre, dans une cuiller d’huile d’olive ou dans une cuiller de miel et placer sous la langue.

Par voie externe, diluer 3 gouttes de l’huile essentielle dans 5 gouttes d’huile végétale et masser le ventre en cas de spasmes douloureux.

Migraines, céphalées

Appliquer une goutte d’huile essentielle de Menthe des champs sur les tempes et masser délicatement.

Rhume, grippe, bronchite, sinusite

Prendre 2 gouttes d’Eucalyptus radié sur un sucre, dans une cuiller d’huile d’olive ou dans une cuiller de miel et placer sous la langue.

Par voie externe, diluer 3 à 4 gouttes de l’huile essentielle dans 3 gouttes d’huile végétale et frictionner 3 fois par jour le thorax et le dos.

En prévention lors d’épidémie, appliquer sur le thorax et le dos ou sur la plante des pieds de 4 à 6 gouttes de l’huile essentielle.

Mycose cutanée

Diluer 2 gouttes de Géranium d’Egypte dans 2 gouttes d’huile végétale et appliquer pendant plusieurs semaines sur la mycose.

Saignement du nez

Tremper un coton tige dans 2 gouttes d’huile essentielle de Géranium d’Egypte et introduire dans la narine pour stopper le saignement. (Attention à ne pas dépasser la posologie, les cavités nasales sont très réceptives)

Aphtes, gingivites

Diluer 2 gouttes d’huile essentielle de Laurier noble dans 2 gouttes d’huile végétale et appliquer sur l’affection buccale, 3 fois par jour.

Crampes musculaires, contractures

Diluer 3 gouttes d’huile essentielle  de Gaulthérie couchée dans 3 gouttes d’huile végétale et masser la zone douloureuse 3 fois par jour.

Les plus à glisser dans la trousse des premiers soins

Vous pourrez accompagner vos petites fioles d’huiles essentielles de quelques matières premières incontournables et très utiles.

Aloe vera : pour les brûlures ou irritations appliquer directement en couche épaisse, l’aloe vera sera votre allié indispensable pour soigner les coups de soleil. C’est un également excellent cicatrisant pour les coupures.

Extrait de pépins de pamplemousse : c’est un puissant antimicrobien, antibactérien et fongicide, il s’utilise en interne, dilué dans un liquide et soigne les inflammations en général, les infections gastro-intestinales, les rhumes et grippes, les candidas*. Il s’utilise également en externe pour traiter les affections dermatologiques.

Huile végétale : elle sera indispensable pour diluer vos huiles essentielles. Prenez celle de votre choix comme celle d’olive si c’est pour une utilisation par voie interne ou une huile pas trop grasse comme l’huile végétale de noisette pour une utilisation par voie externe.

Macérât d’arnica : lors d’un coups masser la zone douloureuse plusieurs fois par jour il soulagera et aidera à la disparition des ecchymoses.

Sources

L’aromathérapie, Se soigner par les huiles essentielles, D. Baudoux, Ed. Amyris, 2008

Huiles essentielles chémotypées, A. Zhiri, D.Baudoux, M.L Breda, Inspir development, 2008

http://www.herboristeriebardou.com.fr

Publicités