Pas à Pas d’un savon fouetté

Fouettage de la pâte à savon

Fouettage de la pâte à savon

Un savon qui flotte vous connaissez ? C’est la particularité des savons que l’on dit fouettés et aujourd’hui c’est à cette technique que nous nous intéressons. La principale différence avec la technique classique réside dans la façon de travailler les beurres et les huiles, on les bat à l’aide d’un fouet (électrique, pour un résultat plus certain et pour éviter une tendinite probable), la seconde différence est l’absence de trace visible. L’intérêt de réaliser des savons fouettés peut être multiple : faire des cadeaux utiles et amusants pour les enfants au moment du bain, obtenir des couleurs vives et éclatantes (le fait de fouetter la pâte la rend bien blanche), réaliser des pâtissavonneries ou tout autre création originale…

Voyons ensemble et en images les étapes de cette technique.

Vous pouvez également consulter le tutoriel très intéressant et admirer les jolies créations de Kaléas Fé

Recette de base

  • Huiles solides ou beurres : 80%
  • Huiles liquides : 20%
  • Soude à calculer selon le surgraissage choisi

L’info en plus : On dit que pour réaliser des fouettés il faut 80% d’huiles solides ou beurres et 20% d’huiles liquides. Ceci n’est pas du tout une obligation et libre à vous de répartir ces pourcentages à votre guise. Simplement, pour être plus certain de réussir à obtenir une jolie pâte aérienne nous vous conseillons de commencer par, grosso modo, ces pourcentages.

Matériel nécessaire

Je vous renvoie à l’article Pour bien commencer. Vous y trouverez une liste de matériel ainsi que les conseils de sécurité, ne négligez pas cette partie importante en savonnerie.

Matériel spécifique pour cette réalisation

  • Un batteur électrique

Niveau de réalisation : Confirmé

Procédé

Si vous utilisez de la soude en perle je vous renvoie au Pas à Pas en images d’un savon à froid, vous suivrez donc les étapes de 1 à 9.

1/ Une fois vos huiles solides et beurres pesés les mettre à fondre au micro-onde suffisamment pour qu'ils soient bien ramolis mais pas complètement fondus non plus.

1/ Une fois vos huiles solides et beurres pesés les mettre à fondre au micro-onde suffisamment pour qu’ils soient bien ramollis mais pas complètement fondus non plus.

Bon à savoir : si vous faites trop fondre vos beurres et huiles (ce qui est souvent mon cas), pensez à les faire figer en les mettant au froid, sinon il vous sera très difficile de faire monter la pâte.

fouette2

2/ Votre soude est toujours de côté pour le moment. Prenez un fouet et commencer à battre vos huiles solides et beurres pour obtenir une pâte homogène.

3/ Votre pâte à savon prend de la consistance. Pour la faire monter un peu plus, alterner avec des petits passages au congélateur.

3/ Votre pâte à savon prend de la consistance. Pour la faire monter un peu plus, alternez avec des courts passages au congélateur.

4/ Votre pâte gonfle de plus en plus, blanchit et s’épaissit.

4/ Votre pâte gonfle de plus en plus, blanchit et s’épaissit.

5/ Une fois arrivé à une consistance satisfaisante après 2 ou 3 passages au froid, vous pouvez ajouter votre lessive de soude. ATTENTION : mélanger au fouet à main dans un premier temps pour éviter les éclaboussures

5/ Une fois arrivé à une consistance satisfaisante après 2 ou 3 passages au froid, vous pouvez ajouter votre lessive de soude. ATTENTION : mélanger au fouet à main dans un premier temps pour éviter les éclaboussures.

6/ Redonnez quelques tours de fouet électrique, votre pâte est prête !

6/ Redonnez quelques tours de fouet électrique, votre pâte bien onctueuse et aérienne est prête !

fouette7

7/ Vous pouvez dès lors faire vos ajouts de colorants, parfums… Bien mélanger.

8/ Ici la pâte a été divisée en deux, on voit le blanc immaculé et la texture crémeuse.

8/ Ici la pâte a été divisée en deux, on voit le blanc immaculé et la texture crémeuse.

9/ Mettre en moule de votre choix (individuels ou non), pensez à bien taper après chaque ajout de pâte pour éviter les trous car la pâte contient beaucoup d'air.

9/ Mettre en moule de votre choix (individuels ou non), pensez à bien taper après chaque ajout de pâte pour éviter les trous car la pâte contient beaucoup d’air.

10/ Vérifiez régulièrement la consistance de votre savon. La pâte sèche généralement beaucoup plus vite qu'en méthode traditionnelle et le risque est d'avoir un savon très cassant à la coupe.

10/ Vérifiez régulièrement la consistance de votre savon. La pâte sèche généralement beaucoup plus vite qu’en méthode traditionnelle et le risque est d’avoir un savon très cassant à la coupe.

Bon à savoir : On lit souvent qu’il faut démouler un savon fouetté au bout de 4h ou 6h, j’ai souvent attendu plus, mais tout dépend de vos conditions (hygrométrie principalement), surveillez votre savon et faites vous confiance.

Et c'est parti pour 4 semaines de cure !

Et c’est parti pour 4 semaines de cure !

Retrouvez la formule de ce savon fouetté au curcuma !

Garder l’oeil sur :

Pour bien commencer : sécurité et matériel

Pas à pas THESAGE

Pas à pas d’un savon à froid

Les colorants en saponification

Advertisements