Savon Brin de Muguet

savon du 1er mai

Savon du 1er mai

Pour fêter l’arrivée du mois de mai, rien de plus appréciable qu’un savon qui sent bon le muguet ! Cette formule a été l’occasion de tester un chemisage de mon moule en bois avec un sac poubelle. Pas très pratique pour extraire le savon du moule mais efficace quand on n’a pas autre chose sous la main. J’ai voulu un savon au couleur du muguet, un blanc éclatant et un vert délicat, parfumé avec une fragrance muguet. Pour renforcer le blanc et la dureté de ce savon j’ai pour la première fois utilisé de la cire de soja.

Type de peau : Tout type de peau

Niveau : Confirmé

Temps de conservation : Sans aucun délai de conservation, un savon gagne en douceur avec le temps

Matériel 

Afin de connaître le matériel dont vous aurez besoin pour savonner et vous protéger de la soude caustique, je vous recommande la lecture de l’article Pour bien commencer : sécurité et matériel.

Matériel spécifique : aucun

  • Surgraissage par réduction de soude : 8%

A la trace*

  • Une partie de la pâte colorée avec du mica vert océan
  • Fragrance Muguet

Processus

L’info en plus : Je souhaitais réaliser un marbrage en surface mais avec une trace suffisamment fine pour que la partie colorée s’enfonce un peu dans la pâte. Ma trace étant trop épaisse, elle n’est jamais entrée dans la pâte blanche simplement en versant, j’ai donc pris une cuiller et ai commencé à mélanger les pâtes très grossièrement afin de faire descendre le vert et remonter le blanc. Le résultat fut une réelle surprise et m’a ravit !

N’oubliez pas si besoin, de consulter nos articles pour réaliser un savon à froid :

Marbrage réalisé à la trace épaisse avec une cuiller

Marbrage réalisé à la trace épaisse avec une cuiller

Le choix des ingrédients

Huile végétale de coco : dureté et fort pouvoir moussant

Huile de palme bio : dureté, mousse stable

Huile végétale de pépin de raisin : nourrissante, émolliente

Saindoux : douceur, crémeux, il apporte un touché satiné

Cire de soja : dureté, mousse onctueuse

Bon à savoir : Le Saindoux et la Cire de soja sont sensibles au rancissement il convient de ne pas les utiliser en trop grande quantité dans votre savon pour ne pas avoir de mauvaises surprises au bout de quelques mois.

Mon avis

C’est un savon très doux, bien dur et à la mousse délicate. J’aime beaucoup son esthétique,  je pense que je ressaierai ce marbrage « à l’arrache ».

Articles autour du sujet

Questions épineuses sur la saponification

Les colorants en saponification

Parfumer nos savons

* : Les mots suivis d’une astérisque sont définis dans notre lexique.

Publicités