Baume aroma anti-verrues

Baume anti-verrues © Nessie

Baume anti-verrues © Nessie

Malheureusement après un été à la piscine, ma fille a eu une verrue plantaire. Ces verrues, localisées sur les points d’appuis du pied, peuvent être banales et disparaitre toutes seules, mais elles peuvent aussi être douloureuses et gâcher la vie de la maisonnée.

Les verrues sont contagieuses, il s’agit d’un virus (du type papillomavirus) qui peut contaminer les autres membres de la famille mais également l’autre pied de la personne infectée. Généralement les enfants sont les plus touchés mais également les personnes qui transpirent excessivement des pieds.

Les symptômes

 Une (ou plusieurs) petite excroissance de peau qui apparaît sur la plante du pied ;

Des petits points noirs au centre de l’excroissance : il est commun de lire que ces points noirs sont les « racines » de la verrue, cependant il s’agit de petits vaisseaux sanguins ;

Des démangeaisons : ce n’est pas systématique mais l’on peut avoir des démangeaisons autour de la verrue (ne surtout pas gratter) ;

Une douleur : lorsque la verrue est située sur une zone d’appui, le poids du corps provoque une pression douloureuse sur la verrue.

Bon à savoir : Les verrues plantaires peuvent parfois être confondues avec des cors ou des durillons. Cependant, ces derniers n’ont pas les fameux points noirs présents sur les verrues. Pour être certains d’appliquer le bon traitement, n’hésitez à consulter un médecin, un pédicure ou un dermatologue, qui pourra poser le bon diagnostic.

Dans cet article, je vous propose une synergie d’huiles essentielles diluée dans un baume cireux. Les huiles essentielles permettent de lutter efficacement contre les petits maux du quotidien, une solution rapide, efficace et naturelle. J’insiste cependant sur un point essentiel, il faut toujours veiller à bien lire les indications et surtout les contre-indications de chaque huile essentielle présente dans la synergie.

Matériel nécessaire

  • Petit contenant de 10 ml
  • Balance de précision
  • Système de bain-marie
  • Spatule
  • Pipette

Ingrédients

Pour un pot de 10 ml

Beurre de Karité : 2g

Acide stéarique : 2g

Synergie d’huiles essentielles : ±6g

– Huile essentielle de Cannelier de Chine (Cinnamomum cassia) : 50 gouttes

– Huile essentielle de Litsée Citronnée (Litsea cubeba) : 25 gouttes

– Huile essentielle de Tea-tree (Melaleuca alternifolia) : 25 gouttes

– Huile essentielle d’Eucalyptus Mentholé (Eucalyptus dives CT Piperitone) : 50 gouttes

Contre-indication

Les conseils de nos articles ne peuvent en aucun cas se substituer au diagnostic d’un médecin, ils sont seulement utiles pour les petits maux du quotidien.

Veillez à bien vérifier les contre-indications des huiles essentielles utilisées.

La formule du baume proposée est très concentrée en huiles essentielles. Elle est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 6 ans.

Mode opératoire

 A faire quelques jours avant la réalisation de votre baume :

  1. Mélangez les huiles essentielles en respectant bien leurs proportions.
  2. Bien agiter.
  3. Si possible, laissez reposer votre synergie dans un endroit sec et frais.

Bon à savoir : Cette étape n’est pas une obligation, cependant une synergie est plus efficace avec le temps.

Au bout de quelques jours :

  1. Peser le beurre de Karité ainsi que l’acide stéarique dans un récipient.
  2. Faire fondre l’ensemble au bain-marie.
  3. Lorsque l’ensemble est bien fondu, sortir délicatement du bain-marie et ajouter la synergie.
  4. Bien mélanger de façon homogène puis verser dans le contenant.
  5. Laissez refroidir au moins 24h avant utilisation.

L’info en plus : les huiles essentielles kératolytiques sont des huiles riches en cétones. Elles permettent d’éliminer efficacement les squames et les cellules mortes de la peau tout en favorisant le renouvellement des cornéocytes (cellule de la couche supérieur de l’épiderme).

Baume anti-verrues © Nessie

Baume anti-verrues © Nessie

Application

– Bien se laver les mains et le pied

– Avec une lime à ongle, poncer légèrement le dessus de la verrue, attention à ne surtout pas la faire saigner

– Appliquer du vernis autour de la verrue afin que le traitement n’abîme pas la peau saine

– A l’aide d’un coton tige prélever un peu du baume et appliquer généreusement sur la verrue

– Recouvrir la zone avec un pansement puis enfiler une chaussette pour maintenir l’ensemble en place

– Renouveler l’opération au moins 1 fois par jour jusqu’à complète disparition de la verrue.

Pour éviter la contagion

– Recouvrir la verrue avec un pansement.

– Bien se laver les mains avant et après avoir appliqué le traitement et/ou touché à la verrue.

– Éviter d’utiliser les serviettes et les gants de toilette d’une personne ayant une verrue.

– Attention de ne pas réutiliser une lime à ongle ayant servi à frotter une verrue.

– Ne pas gratter ou faire saigner la verrue.

Mon avis

Sur les conseils de la pédicure, il ne fallait pas une attaque trop agressive. La verrue étant placée sur une zone d’appui du pied, une attaque trop agressive entraînerait la formation de plusieurs couches de tissus cicatriciels qui pourraient engendrer des douleurs. Nous avons donc opté pour un traitement par les huiles essentielles diluées dans une base huileuse.

Plutôt facile d’application, ce baume sent en plus très bon, la cannelle avec une petite pointe de menthe très agréable.

Idéalement il aurait fallu que ma fille applique ce baume 2 fois par jour sur son pied. Malheureusement, le matin c’est souvent la course et ma Lulu ne prend pas le temps d’appliquer son baume. Après environ 10 jours d’application la verrue était déjà bien attaquée et ne faisait plus mal sous la pression. La verrue a disparu au bout d’un mois de traitement avec ce baume sans provoquer trop de tissus cicatriciels.

Le choix des huiles essentielles

Huile essentielle de Cannelier de Chine (Cinnamomum cassia) : antibactérienne et antivirale très puissante, stimulante immunitaire.

Huile essentielle de Litsée Citronnée (Litsea cubeba) : anti-inflammatoire

Huile essentielle de Tea-tree (Melaleuca alternifolia) : anti-infectieuse et antivirale à large spectre

Huile essentielle d’Eucalyptus Mentholé (Eucalyptus dives CT Piperitone) : antibactérienne, dans cette synergie il est kératolytique.

Sources 

Guide pratique d’Aromathérapie familiale et scientifique, D. Baudoux, Ed. Inspir, 2008

Médecine aromatique ou Aromathérapie, Formation professionnelle, D.Baudoux, Ed. N.A.R.D 2009

L’aromathérapie exactement, P. Franchomme, R. Jallois et D. Pénoël, Ed. Roger Jollois 2001

Aroma News, D.Baudoux, Ed. N.A.R.D

Guide de la phytothérapie, Dr Grunwald et Janicke, Ed. Marabout, 2007

– 60 petits maux soignés par les huiles essentielles, Dr Jean-Pierre Willem, Ed. Albin Michel, 2009

* : Les mots suivis d’une astérisque sont définis dans notre lexique.